Souvent critiqué cette saison, Edinson Cavani possède pourtant des statistiques honorables. Et selon lui, son compteur de buts serait beaucoup plus élevé s’il enchaînant les matches en tant qu’attaquant de pointe dans l’équipe du PSG.

« Je n’ai pas réellement pu jouer comme attaquant axial avec le PSG. En arrivant à Paris, j’ai dû changer de poste et jouer sur un côté. Les gens ne mesurent pas que cela a pu affecter mon rendement. Si cela peut me faire quitter le PSG ? Je préfère jouer attaquant de pointe. Mais je ne sais pas comment cela se passera la saison prochaine…Si ma débauche d’énergie a une influence sur mon efficacité ? Je ne crois pas. J’ai toujours joué ainsi. Aider mes coéquipiers dans les tâches défensives ne m’a jamais empêché et ne m’empêche pas aujourd’hui de marquer des buts. Après, tout dépend aussi du rôle que l’on te donne sur le terrain. Je pourrais être efficace et donc marquer plus de buts si j’étais positionné comme un véritable attaquant de pointe et non comme un ailier« , a assuré El Matador lors d’un entretien accordé à GQ, avant de s’exprimer sur la fin de saison du PSG.

« Ce sont quatre matchs difficiles. Mais étant donné notre équipe et nos objectifs, nous nous devons de tous les remporter, a déclaré l’attaquant uruguayen. Et nous allons tout mettre en œuvre pour le faire et gagner un nouveau titre de champion de France, très important à nos yeux. Et ensuite il y aura la finale de la Coupe de France (le 30 mai, ndlr). Personnellement, je vais donner le meilleur pour l’équipe. Gagner tous ensemble est ce que je préfère dans le foot. »

Enfin, l’ancien buteur du Napoli s’est exprimé sur la photo publiée récemment sur les réseaux sociaux, où il apparaît en compagnie d’une chèvre, ce qui lui a valu quelques moqueries. « Je vous assure que je ne savais pas ce que cela signifiait ! J’ai été dans un parc (le Jardin d’acclimatation, ndlr) où il y avait des animaux, et j’adore les bêtes ! Il n’y avait pas d’arrière-pensées, ni de moqueries. Ce n’est pas mon style !« , a rigolé Cavani, qui a tout de même rien d’une chèvre lorsqu’on observe ses statistiques depuis son arrivée en Europe.

Vous devriez aussi aimer

Espace commentaires