Pierre Ménès a livré son analyse après la victoire du PSG sur la pelouse de l’OGC Nice, samedi. Le consultant de Canal+ a vu une équipe parisienne monter en puissance et obtenir un excellent résultat face aux Aiglons. Et selon lui, Javier Pastore y est pour beaucoup.

« Le PSG avait un tournant extrêmement difficile à négocier ce samedi après-midi à Nice. Difficile parce que les Aiglons ont quand même battu Monaco, Marseille et Lyon cette saison. Surtout, le PSG jouait trois jours après sa défaite contre le Barça et devait se passer de sa colonne vertébrale Thiago Silva – Thiago Motta – Marco Verratti -Zlatan Ibrahimovic. Rajoutons à cela qu’à l’Allianz Riviera, Paris disputait son cinquième match en 13 jours. Ce cocktail a donné une première période totalement insipide de la part d’un PSG mou, sans réaction, sans envie, sans rien. Miraculeusement, les Parisiens ont tout de même ouvert le score grâce à un bon ballon de Lucas pour Pastore. Mais quelques minutes plus tard, ils se sont fait rejoindre sur un but malicieux de Mathieu Bodmer. Le défenseur se croyait hors-jeu mais il a tout de même trompé Sirigu d’une petite pichenette, entretenant au passage la légende des anciens parisiens qui marquent contre le PSG. En seconde période, le club de la capitale s’est montré bien plus conquérant. Si Sirigu, enfin décisif, a repoussé une très belle tête de Carlos Eduardo sur son poteau, les hommes de Blanc ont bien mieux maîtrisé leur sujet. Nice a fini par exploser physiquement et tactiquement. Pouplin a miraculeusement repoussé l’échéance devant David Luiz, également auteur d’une belle tête sur la barre. Finalement, c’est Pastore qui a redonné l’avantage aux Parisiens. L’Argentin a fait une seconde période exceptionnelle et confirme match après match qu’il est l’un des meilleurs joueurs du championnat, pour ne pas dire le meilleur. Je lui reprochais souvent de ne pas avoir des statistiques dignes de son talent mais il progresse aussi clairement dans ce domaine. Pour couronner le tout, Cavani a même marqué un but en championnat après des mois de silence. Certes, sur penalty, mais comme c’est lui qui l’a provoqué, on le mettra à son crédit. Comme je l’avais dit avant la rencontre, ce déplacement était très important pour le PSG dans la course au titre. Ce résultat positif met la pression sur Lyon, qui joue contre Saint-Etienne en clôture de cette journée. À Gerland et compte tenu du score du match aller, les Rhodaniens seront surmotivés. Paris ne devait donc pas se louper ce samedi. N’oublions pas non plus que les coéquipiers de Pastore vont recevoir Metz en match en retard. Comme je ne fais pas partie de ceux qui croient au père noël et à un match de légende au Camp Nou, les Parisiens ont bien fait de ne pas rater ce match de championnat. Cette victoire est un résultat capital. »

Vous devriez aussi aimer

Espace commentaires