Interview
Pogba, Cavani, Blanc, le mercato…Al-Khelaïfi dévoile tout !

Nasser Al-Khelaïfi a accordé un très long entretien au Parisien. Le président du PSG s’est exprimé sur tous les sujets, de l’avenir de Laurent Blanc a ceux de Cavani et Inrahimovic, en passant par le mercato et le fair-play financier. Extraits.

L’élimination en LDC et les choses à améliorer

« On va bien réfléchir à nos erreurs. On a éliminé Chelsea, cette qualification contre José Mourinho est historique pour le club. Et on a perdu contre le grand Barcelone. Si on calcule le prix des attaquants du Barça : Messi vaut 250 M€ (NDLR : montant de la clause de cession fixé par le Barça), Neymar 150 et Suarez 150, c’est 550 M€. C’est plus que ce que l’on a investi depuis quatre ans. Tout le monde dit que l’on investit beaucoup, mais les grands clubs aussi, voire davantage encore. On voulait aller le plus loin possible, mais on a affronté la meilleure équipe d’Europe. On ne regrette rien car on a emmagasiné de l’expérience aussi. Ce n’est pas encore la fin d’un cycle. Mais il faut se poser et réfléchir pour régénérer l’équipe. On a déjà 5 ou 6 joueurs d’avenir. On ne va pas changer les 11 joueurs. On veut aussi des garçons d’expérience. Je réfléchis tous les jours afin d’améliorer le niveau du club et le faire progresser. Avec Olivier Létang, on va discuter avec le coach pour connaître ses besoins et essayer de lui donner les moyens d’atteindre notre objectif, notre rêve : gagner un jour la Ligue des Champions. »

Laurent Blanc sera-t-il l’entraîneur du PSG la saison prochaine ?

« Oui, bien sûr. J’ai été très déçu du traitement infligé à Laurent. Il a été champion du monde en 1998. En tant qu’entraîneur, il a réalisé une grande saison avec Bordeaux, il a obtenu de bons résultats avec l’équipe nationale et fait un excellent travail [avec nous]. Il est bien vu, jeune, et il est français. Les critiques le visant sont injustes. On peut gagner les quatre titres nationaux cette saison (NDLR : au triplé Championnat, Coupe de France, Coupe de la Ligue, le président ajoute le Trophée des champions), ce serait historique. Il peut écrire l’histoire comme en 1998. S’il va quitter le club de lui-même ? Non. Ne pas réaliser le triplé changerait quelque chose ? Non. C’est inconcevable pour moi de ne pas gagner la Ligue 1. Je suis très optimiste et confiant. »

Un retour de Leonardo ?

« Olivier Létang fait du bon travail. Aujourd’hui, beaucoup de joueurs veulent nous rejoindre. C’est plus facile qu’il y a trois ans. Leonardo ? J’ai une bonne relation avec lui, tout le monde le sait. Il a bien travaillé avec nous. Je lui souhaite le meilleur mais, pour l’instant, on a Olivier Létang. »

L’avenir d’Edinson Cavani

« Je n’ai pas rendez-vous avec lui (pour évoquer ces problèmes). Il est jeune et c’est le futur du club. Il a besoin de plus de confiance, mais son dernier match prouve son talent. Il sera parisien la saison prochaine. Je ,e regarderai même pas une éventuelle offre de 50M€ pour le joueur. »

Le mercato et le fair-play financier

« Je ne sais pas du tout si cela va évoluer. Mais aujourd’hui, le fair-play fnancier, ce n’est plus seulement le problème du PSG, mais celui de tous les clubs, qu’ils soient allemands, espagnols ou italiens en raison du futur contrat télé de la Ligue 1 anglaise (2,3Mds€/an à partir de 2016). C’est un grand problème pour l’UEFA désormais. Comment le fair-play financier va-t-il intégrer cela ? L’UEFA doit changer les règles, j’ai confiance en elle pour qu’elle le fasse. Il nous a handicapés et nous a clairement ralentis. Sans ces sanctions, on peut imaginer que Di Maria serait au PSG cette saison… Pogba ? Il est français, parisien même. Mais tous les grands clubs le veulent. »

L’avenir de Zlatan Ibrahimovic et celui de Pastore

« Si Zlatan sera avec nous la saison prochaine ? La question ne se pose même pas. Il reste avec nous la saison prochaine, c’est sûr. Tout comme Pastore qui a été le premier à croire au projet. Il (Ibrahimovic) a encore un an de contrat, et il ne faut pas oublier Cavani. Je ne sais pas ce que Zlatan veut faire après 2016. On va discuter ; j’aimerais le garder au club dans un rôle à définir. On veut garder notre star. »

Vous devriez aussi aimer

Espace commentaires