FCMPSG
Résumé, buts – Paris ne passe pas loin de la catastrophe à Metz

Pourtant devant au score avec deux buts d’avance, le Paris Saint-Germain s’est fait très peur face à Metz avant de l’emporter (2-3). Une victoire qui sera très importante dans la course au titre et qui met la pression sur Monaco.

Quatre jours après sa victoire difficile à Angers, le PSG disputait son match en retard de la 31ème journée de Ligue 1, reporté en raison de la finale de la Coupe de la Ligue, face au FC Metz au stade Saint-Symphorien. L’objectif d’Unai Emery et ses hommes étaient de l’emporter afin de mettre encore un peu plus la pression sur l’AS Monaco, toujours en tête de la Ligue 1 avec trois points d’avance. Dans l’optique de s’imposer en Lorraine, l’entraîneur parisien faisait confiance à un 4-3-3 avec Thiago Motta, Matuidi et Verratti au milieu de terrain. En défense, Kimpembe était titularisé plutôt que Thiago Silva, pourtant de retour dans le groupe. Enfin en attaque, Di Maria et Cavani débutaient tandis que Lucas était préféré à Pastore.

Face à une équipe messin légèrement remaniée, les Parisiens dominaient le début de match mais ne parvenaient pas à se créer des occasions. Seules deux tirs de Matuidi, le premier contré (7e) et le second non cadré (15e) faisaient trembler les Grenats. De son côté, Lucas créaient des décalages grâce à ses qualités techniques mais se montraient maladroits dans la dernière passe, comme souvent. Et même dans le dernier geste, le Brésilien n’était pas en réussite. Sur un superbe centre de Maxwell, lancé dans la surface par Di Maria, Lucas était absolument seul au second poteau et manquait le but vide (24e) ! Une incroyable occasion gâchée par le N°7 parisien, lui qui est menacé par le prochain mercato du PSG et qui n’arrangeait donc pas son cas. Largement dominateurs, les champions de France s’offraient deux nouvelles occasions mais la tête de Thiago Motta passait au-dessus des buts de Kawashima (25e), qui repoussait ensuite un coup franc de Di Maria (28e). Les efforts parisiens étaient ensuite récompensés. Décalé par Di Maria, Maxwell adressait un centre sublime pour Cavani, qui n’avait plus qu’à allumer Kawashima de la tête à bout portant (0-1, 33e) !

Une ouverture du score complètement logique tant les champions de France dominaient les débats depuis le coup d’envoi. D’ailleurs, le but du break arrivait très rapidement. Maxwell, encore lui, trouvait Matuidi aux abords de la surface. L’international français s’avançait et marquait d’un magnifique pointu dont il a le secret (0-2, 37e) !

Les champions de France concrétisaient leur domination de la meilleure des manières juste avant la mi-temps et assommaient un peu plus les Messins, complètement dépassés devant leur public. Enfin de première période, les Grenats se procuraient leur première occasion sur une tête d’Erding, heureusement hors du cadre (45e).

La maîtrise, puis la grosse frayeur

En début de seconde période, les Messins inquiétaient sérieusement la défense parisien sur une frappe de Doukouré qui frôlait le poteau gauche de Trapp (47e). Suite à cette petite alerte, les Champions de France reprenaient le contrôle du jeu mais le rythme n’était pas aussi élevé qu’en première période. Unai Emery décidait alors de remplacer Di Maria par Pastore (61e) mais les occasions se faisaient toujours aussi rares jusqu’à une frappe non cadrée de Diabaté (74e). Guedes remplaçait ensuite Lucas (75e) mais de leur côté, les Messins se rebellaient et réduisait la marquepar Jouffre, dont le coup franc enroulé trompait magnifiquement Trapp (1-2, 79e).

Contre toute attente, les Grenats revenaient dans le match et les Parisiens, qui avaient pourtant les capacités de plier un peu plus le match, se mettaient en difficulté. Cavani tentaient bien de faire souffler son équipe mais son coup franc tombait derrière les buts de Kawashima (85e). Mais les Parisiens jouaient avec le feu et se faisaient punir. Sur un centre de Sarr, Diabaté se jetait dans la surface et déviait le ballon dans les cages de Trapp (2-2, 88e) !

Un scénario cauchemardesque pour les champions de France, incapables de tuer ce match et évidemment les premiers responsables de cette égalisation. Heureusement, Matuidi mettait tout le monde d’accord dans les derniers instants de la rencontre. Sur un centre de Pastore, le milieu de terrain français plaçait une tête magnifique à ras du poteau et donnait la victoire à son équipe (2-3, 90e+3) !

Largement au-dessus de son adversaire pendant une grosse partie de la rencontre, le PSG s’est fait peur en fin de match avant de marquer le but de la victoire dans les dernières secondes ! Si les Parisiens ont été lamentables en seconde période, ils peuvent souffler et se féliciter d’avoir pris trois points qui mettent la pression sur l’AS Monaco. Il faudra maintenant prendre trois points samedi face à Montpellier pour continuer cette série.


Score et buteurs

FC Metz – Paris Saint-Germain : 2-3
Buts : Jouffre (79e), Diabaté (88e) pour Metz – Cavani (33e), Matuidi (37e, 90e+3) pour le PSG

L’équipe du FC Metz

Kawashima – Rivierez, Bisevac, Milan, Udol – Doukouré, Diagne, Philipps – Nguette, Erding (Diabaté, 72e), Lejeune (c) (Sarr, 63e)

L’équipe du Paris Saint-Germain

Trapp – Meunier, Marquinhos, Kimpembe, Maxwell – Verratti, Motta (c), Matuidi – Di Maria (Pastore, 61e), Cavani, Lucas (Guedes, 75e)

Avertissements

Diagne (42e) pour Metz – Kimpembe (90e) pour le PSG

  • Enorme (0)
  • Excellent (0)
  • Bien (0)
  • Moyen (0)
  • Nul (0)

Espace communaute

Vous devriez aussi aimer