Mercredi, le FC Metz se déplacera au Parc des Princes pour le compte des quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Philippe Hinschberger, l’entraîneur messin, était présent en conférence de presse ce mardi.

« A Paris, on a peut-être 5 ou 10% de chances de se qualifier, mais il faut qu’on les joue. Il y a une place en demi-finale de coupe de la Ligue à aller chercher. Ce sera très dur, peut-être impossible à réaliser. Mais, en tous cas, au début de la rencontre, on est à 0-0. Je sais bien que si on regarde les derniers résultats de Paris, on tombe en déprime. Mais cela reste un match à disputer même si on n’a qu’une infime chance de se qualifier. D’autant que le PSG a semblé ces dernières semaines trouver une carburation assez impressionnante après une période de turbulences. On voit ainsi que c’est une équipe qui peut douter. Il ne faut pas qu’on soit, trop vite, capable de les mettre en confiance car, là, le match va être long. Le plus important des trois matches de cette semaine était le match à Lens (L2, en Coupe de France), car c’est celui qui nous semblait le plus à notre portée. Ce sera aussi compliqué chez le leader niçois dimanche. C’est pour cela que la défaite à Lens fait mal, parce qu’on a le sentiment que le match nous échappe. Ce n’est pas que Lens n’a pas fait son match, le Racing a fait son match, le FC Metz aussi, avec ses moyens du jour. Intrinsèquement, sur la rencontre, on était moins fort que Lens. Mais on a l’impression que cette partie était la plus abordable pour nous. »

Vous devriez aussi aimer

Espace commentaires