REALPSG
Ménès : « Dans les grands matches, Cavani ne marque jamais »

Sur son blog, Pierre Ménès a livré son analyse de la défaite du PSG sur la pelouse du Real Madrid en Ligue des champions. Le consultant de Canal+ a apprécié la prestation des Parisiens, beaucoup moins leur inefficacité offensive, surtout celle de Cavani.

« Avant de chouiner, de faire le bilan de ce match et d’adresser au PSG les louanges que sa prestation mérite, il faut quand même rappeler que le foot est avant tout une histoire de résultat. Et pour Paris, il est négatif. C’est d’ailleurs malheureusement la seule chose négative de la soirée. Hier, et c’est tout le paradoxe, les Parisiens ont subi leur première défaite de la saison alors qu’ils ont livré leur meilleur match. En terme de qualité de jeu, ils nous ont offert une première période assez extraordinaire mais malheureusement gâchée par l’erreur de Kevin Trapp et les deux occasions insensées manquées par Cavani. Alors c’est vrai que comme lors du match aller, le Real était très diminué. Mais un Real diminué parvient quand même à aligner huit internationaux au coup d’envoi. De son côté, le PSG a très rapidement perdu Verratti – probablement à cause d’une entorse à la cheville – remplacé par un excellent Rabiot. Malgré cela, les Parisiens ont surtout fait le match qu’on attendait d’eux à l’aller et peut-être même en général, tordant le cou à cette théorie qui dit qu’ils ne peuvent pas jouer comme des sénateurs en Ligue 1 et élever leur niveau de jeu en Ligue des Champions. Tout allait donc très bien pour le PSG dans le premier acte mais une nouvelle fois, les hommes de Laurent Blanc se sont heurtés à un problème malheureusement récurrent : l’inefficacité. Alors, on ne peut pas reprocher à Ibrahimovic sa petite frappe autour de Sergio Ramos qui passe à 20cm du poteau ni son superbe coup-franc. Mais Cavani, qui est si fort de la tête, ne peut pas manquer ce magnifique centre de Maxwell. Et que dire de ce raté invraisemblable dans les arrêts de jeu de la première mi-temps sur ce très bon ballon de Di Maria ? C’est bien gentil de marquer dans le but vide contre Saint-Etienne ou de mettre un doublé contre Reims ou Guingamp mais c’est dans un événement comme celui-là qu’on l’attend. Or, dans les grands matchs, Cavani ne marque jamais de but. Alors on dira qu’Ibrahimovic ne fait pas mieux mais il me semble qu’entre les deux performances hier soir, il y a un énorme écart. Bien sûr, l’Uruguayen n’est quand même pas responsable de cette grosse erreur de Kevin Trapp. Le portier a vraisemblablement voulu sortir pour éviter le corner mais il a mal apprécié le rebond du ballon et s’est retrouvé trop loin. Nacho en a profité pour marquer assez joliment dans le but vide. La différence entre Cavani et Trapp, c’est que le portier s’est rattrapé en réalisant quelques belles parades. Sur l’ensemble de la partie, Paris, qui a vraiment joué en 4-4-2, a montré de belles choses. Di Maria jouait en position de quatrième milieu de terrain, assez libre. Un poste qu’aurait occupé Javier Pastore s’il avait été aligné. On a vu que l’ancien du Real était beaucoup plus efficace dans de rôle même s’il ne fait pas toujours les bons choix. Evidemment, ça aurait été mieux de réussir un coup, de marquer les esprits et de finir premier du groupe. Mais en plus de la maladresse, il y aussi eu un manque de réussite flagrant avec le poteau de Rabiot et le poteau et la barre de Di Maria sur corner et coup-franc. En combinant l’inefficacité, la maladresse et la malchance, c’est sûr que c’est compliqué de marquer des buts. L’année dernière, le PSG avait battu Barcelone et ça n’avait pas changé grand chose. Ce sont des matchs de poule et l’important reste la qualification. Malgré la défaite, c’est bien sur ce match que le PSG doit bâtir. Cette équipe est au niveau mais si Paris avait été un grand d’Europe, il aurait gagné par deux ou trois buts d’écart ce soir. »

Vous devriez aussi aimer

Espace commentaires