Ligue 1
Nice – PSG : les notes des Parisiens

Homme du match – Pastore (7,5) : Beaucoup de déchet dans son jeu, notamment en première période, mais aussi des éclats de génie, c’est ce qui fait le charme de l’Argentin. Sans lui, le PSG n’aurait clairement pas pris trois points ce soir. Auteur d’un doublé, il est logiquement élu homme du match !

Sirigu (6) : Pas décisif sur le but de Bodmer, le gardien de but italien s’est bien repris en sortant deux parades de grande classe en seconde période, dont une exceptionnelle sur une tête de Carlos Eduardo.

Aurier (5) : Pas mal d’activité sur le flanc droit pour l’international ivoirien mais rien de fou. Plutôt solide en défense, neutre en attaque.

David Luiz (5) : Ses fautes de concentration auraient pu coûter cher à son équipe, notamment en première période. Mais il a aussi été l’auteur de quelques bonnes interventions. Et il a aussi tapé la barre transversale de Pouplin.

Marquinhos (6) : Match solide du jeune défenseur brésilien, comme toujours. Rien à dire de plus.

Digne (5,5) : Maladroit en première période, l’ancien Lillois s’est montré beaucoup plus actif après la pause. Il a fait mal au côté droit de l’équipe niçoise même si ses centres n’ont pas toujours donné grand chose.

Cabaye (4) : Prestation très moyenne de l’international français, très peu en vue dans un match où il doit s’imposer en patron. Remplacé par Matuidi (60e, non noté), auteur d’une bonne entrée.

Rabiot (4,5) : Comme Cabaye, le jeune milieu de terrain parisien n’a pas assez pesé dans le jeu face à un milieu niçois pourtant moyen. Quelques pertes de balle évitables. On attend plus de lui.

Pastore (7,5) : voir plus haut.

Lavezzi (3,5) : Encore un match poussif du Pocho, incapable de créer des brèches en attaque. Il tire bien les coups de pied arrêtés mais c’est tout. Remplacé par Maxwell (84e, non noté).

Lucas (5) : Retour de blessure difficile pour le prodige brésilien, qui a du mal à retrouver son pouvoir d’accélération. Mais il a toutefois adressé une belle passe décisive à Pastore sur le premier but parisien. Remplacé par Bahebeck (73e, non noté).

Cavani (5) : Toujours aussi maladroit balle au pied, El Matador a eu le mérite de se battre et de provoquer un penalty. Puis le transformer lui-même pour mettre fin à 671 minutes de disette en Ligue 1. Encourageant.

 

 

Vous devriez aussi aimer

Espace commentaires